Animation 2018
Vie locale > Animation 2018 > Réunion publique d’information (Collectif en faveur d’un regroupement Bise/Antraïgues)

Réunion publique d’information (Collectif en faveur d’un regroupement Bise/Antraïgues)

Le samedi 16 juin 2018 de 10h00 à 12h00 à la Salle des fêtes de Bise. Une quarantaine de personnes étaient présentes.

Regroupement de communes : les bisois prennent les devants

Dans le cadre de la loi sur fusion des communes rurales préconisées par l’Etat, la commune de Genestelle pourrait, à plus ou moins long terme, opter pour un regroupement avec l’une ou (et ?) l’autre de ses communes voisines limitrophes.

Compte tenu de la situation géographique du hameau de Bise dit « section de commune », vallée close dont l’accès le plus rapide au bassin de vie Vals/Aubenas passe par Antraigues, les bisois s’inquiètent d’une fusion complète de la commune qui pourrait être réalisée du côté de la vallée du Sandron, notamment avec St Andéol de Vals, ce qui ne les desserviraient pas.

Pour les bisois, l’accès le plus rapide au bassin de vie Vals/Aubenas (collèges, lycées, santé, travail) passe par Antraigues. Une proximité géographique qui conduit les habitants à se retrouver régulièrement au sein des mêmes associations (CUMA, Randamont, FNACA, fête de la châtaigne) et à partager les mêmes équipements culturels et sportifs.

De mémoire de bisois, le souhait de faire partie de la commune d’Antraigues, a plusieurs fois été soulevé dans le passé sans véritable actions en ce sens. En quelques jours, un groupe d’habitants « le collectif des habitants de Bise en faveur d’un regroupement Bise/ Antraigues » s’est créé avec pour objectif un rattachement de la section de commune de Bise à la commune d’Antraigues.

Après avoir récolté l’ensemble des renseignements nécessaires (textes de lois, procédures etc...) le collectif naissant a invité l’ensemble de la population à venir partager et élargir ses idées lors d’une réunion publique le 16 juin dernier.

Consulté et invité, Gilles DOZ, maire d’Antraigues, qui ne souhaite pas interférer sur la décision des habitants a annoncé que c’est avec plaisir que lui-même et ses conseillers accueilleraient les bisois au sein de la commune d’Antraigues actuellement en train de fusionner avec Asperjoc. Fusion dont Gilles DOZ a précisé les fondements, les modalités et les enjeux. Il a ensuite répondu aux questions de l’assemblée portant, entre autres, sur les répercussions sur la fiscalité, les transferts d’emprunts puis sur une réflexion sur la question « pourquoi vouloir créer de plus gros ensembles ? ». “Unir ses forces, mutualiser les moyens, être mieux représentés auprès des collectivités et de l’état, se compléter, partager les atouts et le dynamisme d’un territoire” figurent parmi les avantages avancés.

Une fusion complète de la commune de Genestelle avec Antraigues est souhaitée par plusieurs habitants s’opposant à une division de la commune. Cette position n’étant pas favorable aux résidents de la vallée du Sandron.

Robert Thiollière, maire de Genestelle, est convaincu de l’intérêt du regroupement des communes rurales, mais sa position personnelle s’orienterait vers un regroupement plus large correspondant à l’ancien canton d’Antraigues, soit Antraigues, Asperjoc, St Andéol de Vals, Genestelle et St Joseph des Bancs, qui ne diviserait pas la commune de Genestelle en deux et ne laisserait pas une commune amputée de près de la moitié de ses habitants. Il annonce que le sujet sera mis à l’ordre du jour du prochain Conseil Municipal.

Diaporama présenté lors de la réunion :

PDF - 479.4 ko